Review concert: State Champs + Knuckle Puck + Roam + Atlas For Home @ Backstage by the Mill (29.09.15)

State Champs © Christophe Soulas
State Champs © Christophe Soulas

Spread Their Sound était au Backstage ce mardi 29 septembre pour la soirée la plus pop-punk de l’année ! Une très belle affiche nous attendait puisque State Champs, Knuckle Puck, Roam et Atlas For Home répondaient présents. La soirée a commencé assez tôt pour nous puisque nous avons eu le plaisir d’interviewer Derek DiScanio de State Champs avant le concert.

Atlas For Home © Christophe Soulas
Atlas For Home © Christophe Soulas

La salle était bondée et il commençait à faire chaud mais pas le temps de prendre l’air puisque c’est à 19:30 qu’ont débuté les festivités avec les Parisiens d’Atlas For Home ! Nous les avions déjà vus il y a quelques mois au Batofar en première partie de Man Overboard. Encore une fois, on a beaucoup apprécié le set. Il serait tout de même plus appréciable avec une meilleure voix. En effet, nous avions déjà reproché quelques problèmes de justesse la dernière fois. Malgré les efforts, la voix reste encore trop faible, ce qui est dommage car les morceaux sont vraiment bons. Nous nous sommes quand même bien amusés, et le public aussi, surtout en reprenant avec le groupe le medley « générique de séries » et en participant au Alright Alright.

ROAM © Christophe Soulas
ROAM © Christophe Soulas

Il faisait vraiment trop chaud dans la salle et c’était horrible (problème de climatisation apparemment) mais ça n’a pas empêché les fans de Roam à faire la fête dans le pit. Nous avions aussi vu ces derniers avec Man Overboard en Avril, mais également au Slam Dunk en Mai. Dès le premier morceau, Warning Sign, c’était déjà la folie dans la salle. Sauts, crowdsurf, pointage de doigt, le concert pop-punk de base quoi. Le groupe originaire d’Eastbourne, UK était très heureux de retrouver ses fans français qui étaient contents, excités, et tout adjectif qui se rapporte à la joie. Tout le monde chantait et c’était vraiment cool, on ne pensait pas du tout que ces groupes étaient aussi populaires ici. Au Batofar, les fans pop-punk parisiens étaient là (c’est-à-dire nous), et ça ne faisait donc pas beaucoup de gens. Cette-fois ci, nous avons été surpris de voir que la majorité de la salle connaissait les paroles des chansons. C’était fou et on est très content pour le groupe.

Knuckle Puck © Christophe Soulas
Knuckle Puck © Christophe Soulas

Knuckle Puck aka le groupe avec un nom imprononçable et trop compliqué à écrire. Nous les avions aussi vus au Slam Dunk et nous nous réjouissons à l’idée qu’ils jouent enfin dans notre capitale. La température n’a pas cessé d’augmenter toute la soirée ce qui rendus les gens fatigués et la plupart finissaient par aller s’assoir. Il y a avait donc un tout petit peu moins de personnes dans la fosse pour Knuckle Puck, mais l’ambiance était toujours là. Ils nous ont interprété des morceaux de leur album Copacetic, et des titres tels que But Why Would You Care ? et Bedford Falls. Le public était déchainé et on se demandait comment il pouvait ne pas mourir par une telle chaleur. Un peu comme le set de Roam, tout le monde chantait avec ses tripes et wow, ça fait tellement plaisir de voir la scène pop-punk à l’œuvre. Trop d’amour dans/pour cette scène. Si seulement tous les soirs pouvaient être comme celui-ci.

State Champs © Christophe Soulas
State Champs © Christophe Soulas

Après avoir perdu notre poids en sueur, nous étions prêts à accueillir la tête d’affiche, State Champs ! Tout droit venu d’Albany, NY, le groupe se devait de passer par Paris pendant sa tournée européenne. Les Américains ont ouvert leur set avec All You Are Is History, extrait de leur prochain album Around The World And Back qui sortira le 16 octobre prochain. Ils ont bien évidemment joué des morceaux de leur premier album The Finer Things, comme Deadly Conversation, Simple Existence ou encore Easy Enough. Les fans chantaient, dansaient, crowdsurfaient. C’était super de voir autant d’énergie venant de la part du groupe, mais également du public. Le temps est passé malheureusement trop vite et il est l’heure de se dire au revoir. Ils sont quand même revenus une dernière fois pour nous interpréter leur tube Elevated. On n’a pas trop compris ce qui s’est passé mais les fans ont fini sur scène avec le groupe. Tellement pop-punk les gens.

State Champs © Christophe Soulas
State Champs © Christophe Soulas

Nous espérons que les groupes ont apprécié l’énergie et l’amour que Paris leur a donné et qu’ils reviendront très vite nous rendre visite. N’oubliez pas que le nouvel album de State Champs sort le 16 octobre et qu’un nouveau titre, Around The World And Back en featuring avec Ansley Newman de Jule Vera, est maintenant disponible.

Setlist :

  • All You Are Is History
  • Remedy
  • Secrets
  • Prepare To Be Noticed
  • Deadly Conversation
  • Simple Existence
  • Easy Enough
  • Nothing’s Wrong
  • Hard To Please
  • Losing Myself
  • Elevated

Report : Lindy S.
Photos : Christophe Soulas

Plus de photos ici.

State Champs © Christophe Soulas
State Champs © Christophe Soulas