Review concert : All Time Low + Neck Deep + Real Friends @ Le Bataclan (14.03.15)

Après une date qui a marqué les esprits de certains fans le 5 mars 2014 dernier au Cabaret Sauvage, All Time Low revient en force avec Neck Deep et Real Friends pour une date sold-out et placée sous le signe du pop punk au Bataclan. Deux ans en arrière et on retrouvait un Alex Gaskarth (chant) malade qui n’avait pu chanter que très peu de chansons chansons. C’est donc avec le dos tendu que les fans attendent les américains au tournant.

[caption id=”” align=”alignnone” width=”1200"]

All Time Low © Christophe Soulas[/caption]

C’est sur les coups de 19h que Real Friends prennent place, jouant pour la première fois en France. Ils ouvrent ainsi sur Maybe This Place Is The Same .. où le fond de la salle est plus que réceptif aux chansons du groupe: circles pit, mosh pit, tout était “so pop punk !”. Après deux chansons, toute la salle est dans l’ambiance, que ce soit dans la fosse ou dans les balcons. Tout le monde bouge. Après une dizaine de chansons, Real Friends quitte la salle sous un tonnerre d’applaudissements bien mérités. Pour une première date en France, et bien, Real Friends sait mettre l’ambiance comme il se doit !

[caption id=”” align=”alignnone” width=”1200"]

Real Friends © Christophe Soulas[/caption]

Il est 19h40 et c’est après quelques réglages techniques, que Neck Deep monte sur scène. Il est alors 20h. Sous plusieurs hurlements et applaudissements, les membres du groupe font leur apparition et ouvrent sur Losing Teeth. C’est avec brio que Ben Barlow (chant) fait participer le public dès la première chanson ! Les titres s’enchaînent, les membres du groupe ne cessent de bouger, les pogos apparaissent, les circles pit se grossissent de plus en plus, les premiers rangs se font écraser, certains ou certaines font du crowdsurf: bref, une grosse ambiance comme on peut retrouver sur les festivals de pop punk. A la moitié du set, Neck Deep calme un peu la salle en interprétant Part of Me et certains passages sont repris en cœur par le public. Cela fait extrêmement plaisir aux anglais de voir tant de personnes connaître sur le bout des doigts cette chanson. La température remonte et s’ensuit alors What Did You Expect, chanson où une vingtaine de fans ont imprimés des masques. Ceci aura extrêmement fait plaisir aux membres du groupes et le chanteur postera une photo le lendemain sur Instagram ! C’est avec réussite que Neck Deep fait sa première date en France, on attend avec impatience leur venue prochaine !

[caption id=”” align=”alignnone” width=”1200"]

Neck Deep © Christophe Soulas[/caption]

21h. Le Bataclan est alors plongé dans le noir complet, le public crie à plein poumons le nom d’All Time Low et c’est sur Lost in Stereo que le set commence (fort). La salle bouge dès les premières notes et paroles du fameux morceau. Le ton est donné, les gars sont à fond pour cette date sold-out. Stella, Heroes, s’enchaînent à une vitesse impressionnante, le public chante, bouge. Alex prend alors la parole et explique que cette salle est maudite, (cf. le début de l’article), Jack (guitare) intervient en racontant comme à son habitude des blagues salaces. Malheureusement, ce n’est pas demain la veille que l’on va entendre Zack ou bien Rian toujours autant effacés lorsqu’il s’agit de parler. A Love Like War, Damned If I Do Ya, The Irony Of Chocking on a Livesaver, font monter l’ambiance encore d’un cran. Il fait chaud, trop chaud et une fan sera même évacuée durant le set. Alex et Jack se parlent, se font encore des “privates jokes” et c’est reparti de nouveau sur le mythique morceau de Weigthless où le morceau est chanté à tue-tête par le public.

[caption id=”” align=”alignnone” width=”1200"]

All Time Low © Christophe Soulas[/caption]

Vient alors la fameuse session acoustique où Alex se retrouve face à un Bataclan bondé de monde. Remembering Sunday et Therapy sont interprétés pour une fois à la guitare électrique (mais sans accompagnements). Le public chante en chœur les paroles, l’émotion se fait ressentir. Comme à son habitude je dirais ! Kids In The Dark, nouvelle chanson issue de l’album Future Hearts, sortie le 10 mars dernier, fait alors son entrée et c’est avec surprise que l’on constate que la chanson est à peu près connue des fans. Vient alors le moment tant attendu de la soirée: qui va monter sur scène avec le groupe ? 8 personnes sont alors choisies et montent en compagnie des membres d’All Time Low. Alex spécifie bien “no pictures, no selfies, no videos, it’s your moment !”.
Time Bomb démarre alors, les fans sur scène se font plaisir à chanter en duo avec Jack ou bien avec Alex. Les fans descendent à la fin du morceau, et Something’s Gotta Live est alors jouée. C’est avec étonnement que les membres du groupe voient que leur fans sont présents et connaissent déjà les paroles de la chanson sortie 3 mois auparavant. Alex, Rian, Zack ainsi que Jack quittent la scène pour un rappel.

[caption id=”” align=”alignnone” width=”1200"]

All Time Low © Christophe Soulas[/caption]

Le public fait des pieds et des mains pour que le groupe revienne, et c’est sous les acclamations qu’ils intérprètent The Reckless and The Brave. Un circle pit de taille assez conséquente se forme alors et All Time Low enchaîne alors avec une cover d’American Idiot (de Green Day), en laissant principalement le public chanter. Alex reste stupéfait qu’un public non anglophone connaisse par cœur une chanson anglaise ! Mais nous connaissons nos classiques ! Et c’est après un set de 15 chansons que le fameux morceau Dear Maria Count Me In est interprété. Puis Alex et Jack montent contre les barrières de sécurité et serrent les mains des fans des premiers rangs.

L’événement en quelques mots : grosse lineup, bon son, soirée pop punk !

Merci à Alternative Live pour ce concert !

Live Report: Alizée S.
Photos: Christophe Soulas

Plus de photos ICI